XVIIe colloque de l’association Charles Gide

Le XVIIe colloque de l’association Charles Gide pour l’étude de la pensée économique s’est tenu à Nancy fin septembre. Une session de l’ANR Saint-Simonisme 18-21 y était organisée, ayant pour objet : « Les économistes et le saint-simonisme », avec 4 interventions (sur Walras, Pareto, Mason et Sraffa) qui s’interrogeaient sur la récurrence de l’actualité du saint-simonisme du XIXème au XXème siècles chez des économistes importants de la discipline. Par ailleurs, on pouvait trouver dans une autre session une intervention sur l’expérience entrepreneuriale de Saint-Simon, et la conférence de clôture portait sur les utopies, avec un partenaire de l’ANR. Voir le programme pour les précisions et les intervenants.

Macronisme et saint-simonisme

Depuis plusieurs mois, plusieurs journaux (Le Monde, Les Echos, en particulier) ont fait paraître des articles invoquant une filiation saint-simonienne chez le président Macron, ou chez l’ancien maire de Lyon, aujourd’hui Ministre de l’intérieur. Ces revendications de filiation ou d’inspiration ont suscité des débats divers, superficiels ou plus profonds. Les chercheuses et chercheurs de l’ANR Saint-simonisme ont donc cherché à introduire un point de vue calme, argumenté et sérieux, pluridisciplinaire, correspondant au travail que l’ANR a engagé. Ce point de vue est paru dans la rubrique « Idées » du journal Libération du 23 mars 2018. On trouvera ce texte ici :  macron_saint-simon

 

Séance du 8 juin 2018 : Questions saint-simoniennes et d’aujourd’hui à propos du canal de Suez et de l’exposition « L’épopée du canal de Suez. Des pharaons au XXIe siècle » (actuellement à l’Institut du Monde Arabe). 

Séminaire d’études saint-simoniennes

Questions saint-simoniennes et d’aujourd’hui à propos du canal de Suez et de l’exposition « L’épopée du canal de Suez. Des pharaons au XXIe siècle » (actuellement à l’Institut du Monde Arabe).

Intervenant: Arnaud Ramière de Fortanier, président de l’association du Souvenir et du canal de Ferdinand de Lesseps.

Date: 8 juin (15 h 30 à 17 h)

Pourquoi creuser le canal de Suez, selon quel tracé et avec quels moyens? Le sens initial du projet, dans l’esprit des saint-simoniens, dans les propos de Lesseps, et à partir des cérémonies d’inauguration de 1869.

Ferdinand de Lesseps était-il saint-simonien?

Dans quelle mesure peut-on considérer que le canal évolue aujourd’hui conformément aux desseins et aux prévisions de ses inspirateurs du XIXe siècle ?

Ancien élève de l’école des Chartes, A. Ramière de Fortanier a notamment été le responsable des archives de Marseille à l’époque où Gaston Defferre dirigeait cette ville. Il a tenu à ce titre un rôle éminent dans l’organisation de la série des manifestations relatives à « L’Orient des Provençaux », en particulier pour la section « Marseille et l’Égypte au XIXe siècle ». Il est l’auteur de l’article sur « La Compagnie universelle du canal maritime de Suez » dans le catalogue de l’exposition en cours à l’IMA. 

Après deux exposés introductifs, la séance prendra la forme d’une causerie avec l’auditoire.

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Lectures conseillées:

– Les pages de la la thèse de Jacques Canton-Debat sur Arlès-Dufour

– Les discours de Lesseps (1885) et de Renan (1885) en 1885, lors de la réception de Lesseps à l’Académie française

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Etienne), Ludovic Frobert (TRIANGLE, ENS Lyon),  Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe  Régnier (Société des études saint-simoniennes et IHRIM, CNRS-université de Lyon)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h.

Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. Cette séance est la dernière avant l’été.

L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe.

 

Robert Owen and Europe (Oxford, 4 et 5 juin 2018)

Dans le cadre d’un partenariat entre l’ANR 18-21 et l’Université d’Oxford, les journées d’étude (4 et 5 juin 2018) sur le thème « Robert Owen and Europe », auront lieu au Worcester College et à la Maison Française d’Oxford sous la direction de Michael Drolet (Worcester College), Ludovic Frobert (CNRS/Triangle) et Marie Thébaud-Sorger (CNRS/MFO).

Poster: Owen

Séance du 25 mai 2018: La transaction la plus productive du bien-être populaire

Séminaire d’études saint-simoniennes

Intervenant:

– Clément Coste,  maître de conférences en économie à Sciences Po Lyon (laboratoire TRIANGLE),

Date: 25 mai 2018 (15h – 17h)

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Lectures conseillées:

Comme lectures préparatoires, C. Coste propose plusieurs textes dont il est l’auteur:

  • un article publié (2016) sur la question abordée dans la présentation (financement de la dette publique chez les saint-simoniens)
  • l’introduction et le plan de sa thèse
  • un article publié (2017) en marge de la présentation sur la science sociale d’un jeune saint-simonien dissident (Pecqueur).

La séance sera ouverte par quelques paroles en mémoire de Michel Levallois, président de la Société des études saint-simoniennes, décédé le 29 avril dernier. 

Prochaine séance 2017-2018:  8 juin (sous réserve: autour du canal de Suez et de l’exposition actuellement présentée à l’IMA).

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Etienne), Ludovic Frobert (TRIANGLE, ENS Lyon),  Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe  Régnier (Société des études saint-simoniennes et IHRIM, CNRS-université de Lyon)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h. 

Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe. 

Décès de Michel Levallois, président de l’Association des études saint-simoniennes

Bonjour à toutes et tous,

Comme vous l’avez sans doute appris, le président de la Société des études saint-simoniennes, Michel Levallois, est décédé le 29 avril dernier. L’ANR Saint-Simonisme 18-21 est, avec toutes celles et ceux qui ont connu Michel, dans le désarroi et la peine. Michel Levallois a en effet joué un rôle majeur dans la connaissance, l’initiative savante et ouverte autour du saint-simonisme. En dehors même de ses publications (sur I. Urbain, sur l’orientalisme), son travail au sein de la Société, avec en particulier le séminaire régulier des études saint-simoniennes de l’Arsenal, a joué un rôle décisif : l’ANR n’aurait pu être obtenue sans le réseau qui s’était constitué antérieurement à l’aide de la Société, avec son soutien actif. Les liens entre l’ANR et l’Association ont dès le début été entretenus et soignés par Michel Levallois. Michel a joué un rôle important dans la mise en relation entre travaux de recherche et initiatives plus larges, avec la rigueur qu’on lui connaissait.

L’ANR veut donc témoigner de toute sa sympathie à la famille de Michel et à la Société des études saint-simoniennes, son secrétariat et ses membres. Elle souhaite participer activement aux hommages qui seront organisés en l’honneur de Michel et de son activité.

Bien cordialement à toutes et tous,

Michel Bellet, coordonnateur de l’ANR Saint-Simonisme 18-21.

Journées d’étude du 1er mars et 2 mars 2018, Lyon Centre Jean Bosco, Lyon

Le jeudi 1er mars et le vendredi 2 mars se tiendront à Lyon, au centre Jean Bosco (Fourvière) les deux journées d’étude de l’ANR Saint-Simonisme 18-21.

Il s’agit durant ces deux jours de faire le bilan des travaux effectués ou en cours, et d’avancer sur la signification du saint-simonisme aujourd’hui. Les journées se font en session plénière, afin de permettre les débats pluridisciplinaires, au sein de l’ANR, et avec l’apport de certaines chercheuses et chercheurs extérieur.es à l’ANR qui ont accepté de communiquer ou de suivre les sessions. Après une introduction portant sur l’historicité du saint-Simonisme, par Michèle Riot-Sarcey, quatre sessions de travail ou ateliers ont lieu : une portant sur « l’économie », une sur le  « féminisme », une sur la « religion », et une sur le « républicanisme ». Ce sont donc les débats croisés qui sont recherchés dans cette initiative.

On trouvera ci-après le programme complet des journées et les modalités d’accès. Les personnes intéressées peuvent contacter Adrien Lutz : adrien.lutz@univ-st-etienne.fr

Programme

Accès au Centre Jean Bosco

Plan Métro-Jean Bosco

 

 

 

Séance du 9 février 2018 : La collection saint-simonienne du fonds Nihon (Tokyo)

Séminaire d’études saint-simoniennes

Séance organisée par Juliette GRANGE, professeur de philosophie à l’université François Rabelais (Tours) et membre du conseil d’administration de la Société des études saint-simoniennes, qui introduira la conférence en évoquant

La réception de Saint-Simon au Japon depuis le XIXe siècle et l’intérêt de l’Université japonaise actuelle pour Saint-Simon et le saint-simonisme

Intervenante: Mme Yasuko ESHIMA, professeur à la faculté de Droit de l’université Nihon (Tokyo), auteur en 2000 d’une thèse pour le doctorat ès Lettres de l’université Lyon 2 publiée en 2002 aux éditions du lérot sous le titre Le Christ fin de siècle. Contribution à l’étude de la spiritualité « décadente » en France

Mme Eshima présentera l’histoire du fonds Nihon, et, images à l’appui, décrira précisément son contenu, selon le plan suivant:

a) Les lettres autographes de Saint-Simon: leur spécificité par rapport à ses lettres déjà publiées dans les œuvres complètes, leurs variantes et leur intérêt.

b) Quelques éléments concernant les éléments saint-simoniens du fonds Nihon en rapport avec l’histoire du fonds La Sicotière et de sa dispersion en vente à Moulins.

Mme Eshima répondra ensuite aux questions et remarques de l’auditoire.

Date: 9 février 2018 (15h-17h)

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Étienne), Ludovic Frobert (Maison française d’Oxford), Michel Levallois (Société des études saint-simoniennes), Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe Régnier (IHRIM, CNRS-université de Lyon, et Société des études saint-simoniennes)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h. Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe. 

 

 

Séance du 10 novembre 2017

Séminaire d’études saint-simoniennes

Intervenantes:

Sayuri SHIRASE, doctorante à l’université François Rabelais de Tours sous la direction de Juliette Grange, parlera de la notion d’administration chez Saint-Simon.

– Marie LAURICELLA exposera les apports de la thèse de doctorat en sciences économiques qu’elle a soutenue en novembre 2016 à Lyon sous la direction de Ludovic Frobert (ENS de Lyon) et Manuela Albertone (université de Turin) et pour laquelle elle a reçu le prix Jacques Thèmen (décerné par l’Association d’économie sociale). Le sujet en était ainsi formulé:

« Une République d’associés. Histoire et analyse de la doctrine buchézienne (1825-1863) ».

Chaque exposé sera suivi d’une discussion.

Date: 10 novembre 2017 (15h-17h)

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Étienne), Ludovic Frobert (Maison française d’Oxford), Michel Levallois (Société des études saint-simoniennes), Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe Régnier (IHRIM, CNRS-université de Lyon, et Société des études saint-simoniennes)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h. Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe. 

 

Conférences liées à l’ANR (jusqu’à juillet 2017)

Conférences internationales :

  • European Society for the History of Economic Thought (ESHET), 21st Annual Conference, 1_20 May, Antwerp (Belg.) : « The Saint-Simonian Economic Thought : the Teaching of Economie Politique et Politique », (G. Jacoud)
  • European Society for the History of Economic Thought (ESHET), 21st Annual Conference, 1_20 May, Antwerp (Belg.) : « Equality of opportunity and Saint-Simonianism: Betrayal or Tribute to equality ? » (A. Lutz)
  • 20th Anniversary of the Erasmus Institute for Philosophy and Economics (EIPE), 2017, March 22-24, Rotterdam, Netherlands, « Saint-Simonian ability: is there a link with capability? » (A. Lutz)
  • 2016 Annual Conference of the History of Economics Society (HES), 2016, June 17-20, Duke, USA « The emergence of social justice: The saint-simonian role» (A. Lutz),.
  • 19th Annual Conference of the European Society for the History of Economic Thought (ESHET), 2015, May 29-31, Roma, Italy : « How political rights are based upon economic contributions: the Saint-Simonian concept of ability” (A. Lutz)
  • Une session ANR au sein de l’History of Economic Society (HES), 22-25 juin 2017, Trinity College, Toronto (Can.) intitulée « Saint-Simon and his followers : an economic view towards a social theory », avec 3 communications : « Saint-Simonianism on money and the French banking system » (Barbaroux N., Lutz A.) ; « Lessons From the New World »: Michel Chevalier and the US Banking System in the 1830s » (Desmedt L.) ; « Pareto and Saint-Simonian Socialism » (Hyard A.).
  • Conference Maison Française d’Oxford/ANR/Oxford University: the French Reception of Owenite Socialism, Oxford, 3 mars 2017, History of Political Thought Seminar, «The first reception of Owen in France : Joseph Rey », (Drolet M.& Frobert L.)
  • Conference Maison Française d’Oxford/ANR/Oxford University: the French Reception of Owenite Socialism, Oxford, 3 mars 2017, History of Political Thought Seminar, «Cabet an Owen’s disciple ? » (Bouchet T.& Jarrige F.)
  • International Conference, Paternalism, Liberalisme, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Patriarcalorama: Balzac entre paternalisme et libéralisme » (Andrew Counter (University of Oxford)
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Métamorphoses : paternalisme et socialisme dans Le Compagnon du Tour de France de George Sand ». (Frobert F., CNRS/MFO)
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « The failure of the French Revolution and early nineteenth-century liberalism: a paternalist response? » (Whatmore R., University of St-Andrews)
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Industrialisme capacitaire vs paternalisme industriel chez Saint-Simon » (Hyard A., Université de Lille, Demals T., Université de Lille et Bellet M, Université de St-Etienne)).
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Manufacturing Consent: Capacity vs. democracy in the work of Michel Chevalier (1806-1879) ».(Drolet M., University of Oxford)
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016 : « Robert Owen’s ‘Socialism from Above’ ».(Leopold D. University of Oxford),
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « A bas les pères. Joseph Déjacque, liberté, antiautoritarisme ». (Bouchet T., Université de Bourgogne).
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Industry, Morality and Charles Dunoyer » (Hopkins T., University of Cambridge)

·       International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Inégalités, industrialisme et théorie de la constitution sous la monarchie de Juillet : les Études sur les sciences sociales de Sismondi (1836-1867) » (Eyguesier N., Université de Lausanne)

  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Religious progress as social control: James Mill’s plan fora state religion » (Plassart A., Open University)
  • International Conference, Paternalism, Liberalism, Maison Française d’Oxford, 3-4 juin 2016, « Liberalism and Paternalism in nineteenth-century England: the case of the Poor Laws ». Salvat C., CNRS/TRIANGLE.
  • Princeton internal Seminar, 2016, March 28, Princeton, USA “New perspectives on economic theories of justice? The Saint-Simonian case”,. Lutz A., GATE LSE)

 

Conférences nationales (cf. liste sur rubrique)

11 présentations en séminaire depuis octobre 2015 à juin 2017, dans le cadre de la collaboration entre l’ANR et la société des études st-simoniennes (avec le soutien de la BnF) :

  • « Présentation et discussion de l’ébauche du site « Saint-simonisme » d’édition en ligne des textes de Saint-Simon et des saint-simoniens sur la plate-forme HumaNum: http://saint-simonisme.huma-num.fr/ » par Régnier P., séance du 2 juin 2017.
  • « Pour ou contre Ismaÿl Urbain ? Hier et aujourd’hui ? » par Levallois M. et Régnier P., arbitre : séance du 19 mai 2017.
  • « Que veut dire être républicain en France au milieu du XIXe siècle ? », par Grange J. ; « Le Manuel républicain de Renouvier », par de Mecquenem I. ; « Sur Brothier, une très brève présentation du livre de Léon Brothier, Utopie (1852). Le saint-simonisme réformé à la veille du Second Empire (L’Harmattan, 2016), par Gleveau E. : séance du 3 mars 2017.
  • « Sismondi, Saint-Simon et les saint-simoniens », par Eyguésier N. : séance du 20 janvier 2017.
  • « Saint-simonisme et socialisme » par Ludovic Frobert, avec discussion de Riot-Sarcey M. : séance du 9 décembre 2016.
  • « Saint-Simonisme et république. L’exemple d’Ange Guépin, saint-simonien et républicain nantais (1803-1873), par Aussel M. (avec les interventions de Le Trocquer O. et Régnier P.)
  • « Sciences, technologie et religion saint-simoniennes », par Montel N.: (Présentation de la recherche sur « Le Journal du génie civil : une revue saint-simonienne ? ») ; Chatzis K. : « Flachat et son traité de mécanique » ; Picon A.       « Réflexions générales sur utopie, science et religion ». : séance du 7 octobre 2016.
  • « L’actualité du saint-simonisme ‘féministe’ », par Planté C., Régnier P.et Riot-Sarcey M. : séance du 27 mai 2016.
  • « Le Saint-Simonisme et l’économie politique : constat et perspectives », par Bellet M. (rapporteur Frobert L.). : séance du 1er avril 2016.
  • « Saint-simonisme et littérature : réflexions pour une première approche », par Zékian S. : séance du 11 mars 2016.
  • « Léon Brothier, réformateur saint simonien et socialiste républicain » par Leveau E. : séance du 5 février 2016.

 

Et une séance extérieure (Maison A. Comte)

  • « Saint-Simon, les saint-simoniens et la religion : un programme à bâtir. Status quaestionis et perspectives de travail » par P. Régnier, Séminaire de Dominique Iogna-Prat (ÉHESS), 15 mai 2017, Maison Auguste Comte.

 

Publications liées à l’ANR (jusqu’à juillet 2017)

  • Ouvrages ou chapitre d’ouvrage (international) :
    • Non-Marxian socialist ideas in France (M. Bellet), in Faccarello G., Kurz H.D.(ed.), Handbook onthe History of Economic Analysis. Vol. II (2016), pp. 188-205 (Cheltenham Northampton, Edward Elgar.
    • Jean-Baptiste Say and political economy (G. Jacoud, avec le soutien de l’ANR dans le cadre d’un travail comparatif Say-St-simonisme en économie dans le premier tiers du XIXème siècle), 2016, Routledge (voir aussi autres textes)

     

    Revues à comité de lecture (national)

    • « Littérature et économie politique : une analyse comparée des approches de Saint-Simon et Jean-Baptiste Say » (G. Jacoud), L’Homme et la société, 2016/2 n° 200, pp. 151-170.
    • « L’esclavage colonial : une comparaison des approches de Say, Sismondi et des saint-simoniens » (G. Jacoud), Œconomia. History, Methodology, Philosophy, 2016, 6/3, pp. 363-402.
    • « ‘Venez à ce monde nouveau où tout est luxe, splendeur, beauté, amour, ineffables harmonies’. Note sur le luxe chez Fourier et les fouriéristes », Revue d’histoire de la pensée économique, 2016, n°1, pp. 197-217.

     

    Ouvrages ou chapitre d’ouvrage (national)

    • ‘L’analyse du système de Law par les saint-simoniens’ (G. Jacoud), in Magnot-Ogilvy F. (ed.), Gagnons sans savoir comment ! : représentations du système de Law du XVIIIe siècle à nos jours, Rennes, Presses Universitaires de Rennes (pp. 289-305).
    • Le docteur Ange Guépin. Nantes, du Saint-Simonisme à la République (Aussel M.), 2016, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.
    • ‘Saint-Simoniens’ (Bellet M. et Lutz A.), 2017, in Cornu M., Orsi F., Rochfeld J. (sd), Dictionnaire des biens communs, Paris, PUF quadrige (pp. 1071-1074).
    • La critique saint-simonienne de la secte des économistes : un positionnement original (Bellet M.), 2017, in Klotz G., Minard P., Orain A. (sd), Les voies de la richesse. La physiocratie en question (1760-1850), Rennes, Presses Universitaires de Rennes.
    • L’essor du premier socialisme, France (1825-1851) (L. Frobert), 2016, in C. Charle, J ;_P. Laurent (dir.), La vie intellectuelle en France 19èmeme-20ème siècles, Paris, Seuil.

Présentation de l’ANR dans le livret anniversaire du laboratoire d’économie UMR GATE Lyon Saint-Etienne (octobre 2017)

ANR Saint-Simonism18-21: le saint-simonisme, une utopie innovante à revisiter

 

Cette ANR générique, obtenue en octobre 2015, est gérée par le laboratoire GATE Lyon Saint-Etienne (coordonnateur M. Bellet), avec ses cinq partenaires (4 UMR : GATE Lyon Saint-Etienne, LATTS Ecole des Ponts, IHRIM, Triangle) et l’Ecole Française d’Oxford. Le titre en est : « le saint-simonisme, une utopie innovante à revisiter » ; l’acronyme 18-21 indique clairement la volonté de donner son historicité à une pensée qui est née au carrefour du XVIIIème et du XXème siècle, mais qui intéresse le XXIème siècle. Et de le faire dans un cadre pluridisciplinaire dans lequel les économistes tiennent toute leur place […]

GATE Magasine (octobre 2017, pp. 26–27).

Justice, équité, égalité: faut-il (ré)interroger l’héritage ? (Nantes, 16/10/2017)

 

L’héritage est une question ancienne, qui prend un tour nouveau dans les sociétés industrielles et post-industrielles, en particulier sur le plan économique. En effet, d’un côté l’héritage renvoie à la transmission de richesses (mais aussi de valeurs) dans un cadre familial à des fins de protection et de sécurité ; de l’autre cette transmission peut être contraire à ce qui est présenté comme une règle productive, à savoir l’acquisition de richesses à partir du travail effectif.

Dès le début du XIXème siècle, cette dualité soulève des questions très lourdes, et se développent des revendications de modification des règles d’héritage permettant de faire cesser, de limiter ou de prélever la transmission « selon la naissance », et de favoriser la seule transmission des richesses « selon les capacités ».

Les propositions des saint-simoniens sont sans doute les plus significatives de ce point de vue, car elles ouvrent, dans le contexte des économies de production, une confrontation entre rente et efficacité économique, et un débat sur les critères de justice qui va courir tout au long des XIXème et XXème  siècles, traversant les libéralismes, les socialismes et les républicanismes.

Encore aujourd’hui, dans des sociétés post-industrielles, financières et mondialisées, l’héritage entretient un rapport décisif avec les questions de justice et d’équité, et avec la transmission et l’élargissement des inégalités. Plusieurs travaux récents, comme ceux de T. Piketty sur le capital au XXIème siècle, en mesurent l’impact : selon lui, « l’héritage n’est pas loin de retrouver en ce début du XXIe siècle l’importance qu’il avait à l’époque du Père Goriot ». La redéfinition de l’impôt (impôt sur le patrimoine, impôt progressif…) mais aussi d’autres dimensions des réformes économiques et sociales ne sont-ils pas à (ré)interroger ?

 

Séance du 6 octobre 2017: « À propos de la justice sociale chez les saint-simoniens »

Séminaire d’études saint-simoniennes

Intervenant:

– Adrien Lutz : « À propos de la justice sociale chez les saint-simoniens »

Une discussion suivra.

Document: Lutz – Séminaire ESS

Date: 6 octobre 2017 (15h-17h)

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Étienne), Ludovic Frobert (Maison française d’Oxford), Michel Levallois (Société des études saint-simoniennes), Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe Régnier (IHRIM, CNRS-université de Lyon, et Société des études saint-simoniennes)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h. Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe. 

 

Thèse: Adrien Lutz – « À chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres » Essai sur la justice sociale saint-simonienne

Auteur:  Adrien Lutz

Titre:  « À chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres » Essai sur la justice sociale saint-simonienne

Date de soutenance: 30 août 2017

Composition du jury:

Guido Erreygers, Professeur des Universités en sciences économiques, University of Antwerpen (rapporteur)

Marc Fleurbaey, Robert E. Kuenne Professor in Economics and Humanistic Studies, Directeur de recherches CNRS en sciences économiques, Princeton University (rapporteur)

Ludovic Frobert, Directeur de recherches CNRS en sciences économiques, ENS Lyon (Président du jury)

Juliette Grange, Professeure des Universités en philosophie, Université François Rabelais (membre du jury)

Danielle Zwarthoed, Chargée de cours en philosophie, Chaire Hoover d’éthique, Université Catholique de Louvain (membre du jury)

Antoinette Baujard, Maître de conférences HDR en sciences économiques, Université Jean Monnet (directrice de thèse)

Michel Bellet, Professeur des Universités en sciences économiques, Université Jean Monnet (directeur de thèse)

Résumé:

Cette thèse de doctorat s’intéresse à la naissance de l’idée de justice sociale, idée formulée pour l’une des toutes premières fois en France par les saint-simoniens (1825-1832). Plus précisément, la justice sociale a émergé sous certaines conditions matérielles et intellectuelles. Ces conditions sont réunies par le saint-simonisme.

Observateurs des progrès réalisés grâce à l’industrialisation, les saint-simoniens ont montré que les moyens de production pourraient être distribués à tou(te)s. Cela constitue la condition matérielle.

L’esprit de la Révolution française, et surtout la Déclaration de 1789, a créé une atmosphère égalitariste : chaque individu devrait pouvoir améliorer son statut socioéconomique. Cela constitue la condition intellectuelle.

Les considérations saint-simoniennes de justice sociale reposent sur un critère spécifique: la capacité. En découle alors l’aphorisme fondateur de la doctrine saint-simonienne : « à chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses œuvres », aphorisme spécifiant les règles d’attribution des moyens de production et de distribution des récompenses. Le système saint-simonien prenait sa source dans leur volonté de fournir un système équitable d’opportunité basé sur le crédit bancaire. De telles considérations constituent la justice sociale saint-simonienne.

URL:  http://www.theses.fr/2017LYSES025

Une utopie innovante à revisiter