Séance du 9 février 2018 : La collection saint-simonienne du fonds Nihon (Tokyo)

Séminaire d’études saint-simoniennes

Séance organisée par Juliette GRANGE, professeur de philosophie à l’université François Rabelais (Tours) et membre du conseil d’administration de la Société des études saint-simoniennes, qui introduira la conférence en évoquant

La réception de Saint-Simon au Japon depuis le XIXe siècle et l’intérêt de l’Université japonaise actuelle pour Saint-Simon et le saint-simonisme

Intervenante: Mme Yasuko ESHIMA, professeur à la faculté de Droit de l’université Nihon (Tokyo), auteur en 2000 d’une thèse pour le doctorat ès Lettres de l’université Lyon 2 publiée en 2002 aux éditions du lérot sous le titre Le Christ fin de siècle. Contribution à l’étude de la spiritualité « décadente » en France

Mme Eshima présentera l’histoire du fonds Nihon, et, images à l’appui, décrira précisément son contenu, selon le plan suivant:

a) Les lettres autographes de Saint-Simon: leur spécificité par rapport à ses lettres déjà publiées dans les œuvres complètes, leurs variantes et leur intérêt.

b) Quelques éléments concernant les éléments saint-simoniens du fonds Nihon en rapport avec l’histoire du fonds La Sicotière et de sa dispersion en vente à Moulins.

Mme Eshima répondra ensuite aux questions et remarques de l’auditoire.

Date: 9 février 2018 (15h-17h)

Lieu: Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland)

Organisateurs: Michel Bellet (GATE, université de Saint-Étienne), Ludovic Frobert (Maison française d’Oxford), Michel Levallois (Société des études saint-simoniennes), Antoine Picon (LATTS, ENPC, et Harvard University Graduate School of Design), et Philippe Régnier (IHRIM, CNRS-université de Lyon, et Société des études saint-simoniennes)

Le séminaire se tient une fois par mois, le vendredi, à la Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, Paris IVe (métro Sully-Morland), de 15 h à 17 h. Il est ouvert à quiconque est intéressé par sa thématique ou par le sujet de la séance. L’invitation peut donc être transmise à d’autres destinataires. Les membres de la Société des études saint-simoniennes qui le souhaitent sont cordialement invités à se joindre au groupe. 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.